Cinéma Saint-Denis

En 2020, le cinéma Saint Denis a fêté ses 100 ans

 

Convivial et accueillant, avec des tarifs pour toutes les bourses, le Saint Denis est un cinéma de proximité, on y vient à pied, en vélo ou en trottinette (un local est prévu à cet effet).

100 ans d’histoire

C’est en 1920 qu’a eu lieu la première séance du cinéma Saint Denis (le Saint Denis Palace), même si une projection avait eu lieu sur la cour tout à côté en juillet 1919. Créé par un prêtre de la paroisse, le cinéma offrira d’abord deux séances le dimanche : une l’après midi pour les enfants du patronage et une le soir réservée exclusivement aux familles adhérentes à l’Association d’éducation populaire de Saint Denis, qui s’appellera plus tard, aujourd’hui encore, l’Espoir du Plateau). Le cinéma parlant arrivera en janvier 1933, et une séance ouverte à tous sera ajoutée le samedi soir en 1936. Un peu plus tard, ce sont toutes les séances qui seront ouvertes à tous, et non plus aux seuls paroissiens.
 
C’est en 1945 qu’ont lieu les grands travaux donnant à la salle son architecture actuelle. Le nombre de séances passe à cinq, puis à six par semaine, parfois jusqu’à 10 pour les grands succès. Des fauteuils rembourrés succèdent à ceux en bois et le Cinémascope arrive en 1955. Puis en 1957, la décoration est entièrement refaite. Le nombre de spectateurs s’accroit jusqu’à plus de 65 000 par an, avant que le développement de la télévision, à partir de 1960, entraine une chute régulière des entrées. En 1962, les prêtres se retirent de la direction du cinéma, dont le fonctionnement restera toujours assuré, aujourd’hui encore, uniquement par des bénévoles. 

En 1985, après la fermeture du Chanteclair, le Saint Denis reste le seul cinéma de la Croix-Rousse. De nouveaux embellissements (tentures et fauteuils) et de nouvelles techniques (Son Dolby stéréo, Son numérique, Projection numérique, relief 3D) font remonter la fréquentation.

Aujourd’hui avec une douzaine de séances hebdomadaires, la programmation propose désormais trois, voire quatre films par semaine (films art et essai en VO, films pour le jeune public, grands classiques,  films fédérateurs). Les élèves des établissements scolaires de la Croix-Rousse, voire de Caluire, viennent assister régulièrement aux programmes d’éducation à l’image et au cinéma (Maternelle et cinéma, Ecole et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens au cinéma) conçus par le ministère de l’Education nationale et le ministère de la Culture.

Pour fêter les 100 ans du cinéma, des animations avaient été prévues tout au long de l’année 2020, mais l’épidémie du Covid 19, les confinements et les fermetures des cinémas, ont stoppé net ces célébrations dès la mi mars.

Néanmoins notre équipe de 50 bénévoles ne s’est pas démobilisée et continue, malgré une fréquentation mise à mal par l’épidémie (comme pour tous les cinémas de France), à faire vivre avec détermination et enthousiasme le dernier cinéma de notre quartier, cher aux croix-roussiens.

Films projetés

Millions de spectateurs

Bénévoles

Spectateurs pour Ben Hur

Curieux d’en savoir plus ?

Vous trouverez les 50 plus grands succès, ainsi que le top cinq de chaque année depuis 1950, dans le livre souvenir du centenaire « 100 ans d’histoire du cinéma Saint Denis ». Livre qui retrace l’histoire de notre cinéma depuis ses origines.

Box Office

BEN HUR, de William Wyler : 6953 spectateurs

LA BELLE ET LE CLOCHARD, de Walt Disney : 6356 spectateurs

LES 10 COMMANDEMENTS, de Cecil B. de Mille : 6250 spectateurs

Il parle de nous

Le Cinéma Saint-Denis dans la presse